Accueil / Contactez-nous / Liens
Contactez-nous Vous aimez les histoires d’ici? Vous vous intéressez aux documents biographiques et autobiographiques, aux ...  Details...

consultez le fonds d’archives   Nous voulons promouvoir un fenil à mémoire accessible à tous.   Répertorier, ...  Details...

Actualités
Qui sommes-nous?
Collecter conseiller conserver
Diffuser mettre en valeur
Histoire d’un logo
Consultez le fonds d’archives
Actualités
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

test3.jpg

 

«Un jour dans l’année» : un WritingDay, le 27 septembre

L’Association Histoires d’ici, pour la collecte et la mise en valeur de la mémoire fribourgeoise, propose, pour ses 10 ans d’existence, une démarche inédite dans le canton: un WritingDay. Le mercredi 27 septembre 2017, à Fribourg, chacun pourra se retrouver face à la page blanche ou à l'écran d'ordinateur pour écrire son vécu de l'année en cours et venir raconter un peu de son histoire

Afin de mieux comprendre la démarche, Histoires d'ici propose une rencontre préliminaire le mercredi 20 septembre 2017, à 19h30 à l'Ancienne Gare de Fribourg: organisation et lecture par le Comité des étudiants du Domaine Français de l'Université de Fribourg.

Le dimanche 24 septembre 2017 à 18h00 au Cinéma Rex à Fribourg: projection du film Les bas fonds, adaptation du roman de Gorki par  Kurosawa avec Cinéplus, le dimanche 24 septembre à 18 h au Rex.

Le Jour J, ou WritingDay, le mercredi 27 septembre 2017: l’opportunité sera offerte de se retrouver face à la page blanche ou à l’écran d’ordinateur pour écrire son vécu de l’année en cours et venir raconter un peu de son histoire. Du matin au soir, dans différents lieux aménagés, les diaristes du jour pourront se côtoyer et vivre ensemble l’expérience la plus personnelle de l’écriture de son vécu.

WritingDay : un jour dans l ’année est une invitation lancée à tout un chacun quel que soit son âge, son niveau d’études, ses qualifications, son milieu social, de se retrouver face à la page blanche ou à l’écran d’ordinateur pour écrire son vécu de l’année en cours et venir raconter un peu de son histoire. 

Les institutions de la ville sont invitées à manifester leur intérêt.  Des cafés, des tea-rooms mais aussi des salons dans des EMS, des salles de classe, des espaces de rencontres interculturelles ou intergénérationnelles devraient compléter l’offre d’écriture. 

Les formes utilisées ainsi que les supports sont libres. Un choix de textes sera présenté à la BCU dans le cadre du Salon du livre romand, les 18 et 19 novembre 2017.

 

Commmuniqué de presse :  communique_wrintindaylex